Jacques Primeau nommé directeur de Spectra

Ancien président de l’ADISQ, Jacques Primeau a aussi été président et vice-président du conseil du Partenariat du Quartier des spectacles (PQDS).
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Ancien président de l’ADISQ, Jacques Primeau a aussi été président et vice-président du conseil du Partenariat du Quartier des spectacles (PQDS).

L’agent et producteur Jacques Primeau a été nommé lundi directeur général de L’Équipe Spectra, poste qui lui permettra de gérer les grands événements culturels d’Evenko, soit le Festival international de jazz de Montréal, les Francos de Montréal, Montréal en lumière et la Nuit blanche.

M. Primeau, qui entrera en poste le 17 février, remplace Jacques-AndréDupont, qui a quitté Spectra il y a quelques semaines pour aller diriger l’organisme C2 International.

Ancien président de l’ADISQ de 2000 à 2003, Jacques Primeau est l’agent de la première heure du groupe Rock et Belles oreilles et de la plupart de ses membres, dont Guy A. Lepage. M. Primeau a aussi été président et vice-président du conseil du Partenariat du Quartier des spectacles, ainsi que membre du conseil d’administration de la Société de développement des entreprises culturelles.

Dans un communiqué, le président de L’Équipe Spectra, Jacques Aubé, a qualifié le nouveau directeur général de « visionnaire, fonceur et rassembleur », et de « pilier de la scène culturelle québécoise ».

Aux yeux de Spectra, propriété du Groupe CH, Jacques Primeau « est la personne tout indiquée pour nous aider à assurer le développement de ces festivals si importants pour la métropole. »

En tant que directeur général des quatre grands festivals et des quatre organismes à but non lucratif qui les chapeautent, Jacques Primeau, 62 ans, sera « responsable de leur développement, à tous égards et du financement de leur importante programmation gratuite ».

Le principal intéressé n’a pas accordéd’entrevues après l’annonce de sa nomination. Dans un communiqué, M. Primeau note toutefois qu’au chapitre des défis, « il est clair qu’il y a des enjeux, en particulier en lien avec la perte d’espaces et de revenus autonomes, si importants pour nos événements gratuits. Mais je suis persuadé que nous trouverons les bonnes solutions pour continuer d’assurer la pérennité de nos grands festivals, et ce, dans l’intérêt général du projet Quartier des spectacles, projetauquel je crois depuis les tout débuts. »

En février dernier, Jacques-André Dupont, le p.-d.g. sortant de L’Équipe Spectra, cosignait d’ailleurs avec M. Primeau et d’autres représentants de festivals une lettre ouverte dans La Presse à ce sujet. Ils s’inquiétaient notamment du boom immobilier qui réduisait l’espace disponible pour les scènes extérieures des festivals en plus de souligner que la multiplication des bars et restaurants dans ce coin de Montréal privait les événements de revenus de la vente de boissons et de nourriture.

Par ailleurs, en parallèle de son nouveau poste chez Spectra, Jacques Primeau a dit vouloir conserver son entreprise Les Productions Jacques K. Primeau.