Mystic Familiar, Dan Deacon

L’Américain Dan Deacon nous sert un cinquième album aussi exaltant que les précédents, à défaut d’être innovant — ses nouvelles idées, il les a gardées pour son travail de compositeur de musique à l’image, ayant signé de belles et complexes trames sonores (Rat Film en 2017, Time Trial l’an dernier). On reconnaît l’apport de la musique contemporaine dans Mystic Familiar, le piano fou de Become a Mountain en ouverture, les violons fiévreux de l’instrumentale Weeping Birch qui ouvre le troisième, et plus réussi, mouvement de cet album fondamentalement pop, par ses structures, ses couplets et ses refrains. Il est superbe, ce dernier mouvement, avec l’électro-disco Fell Into the Ocean, le crescendo pop-rock synthétique My Friend (ç’aurait pu être une chanson d’Arcade Fire !) et la tornade sonore Bumble Bee Crown King. Au milieu, une suite en quatre parties intitulée Arp, bruyante, joviale, joyeuse, frénétique, surchargée de sons et de rythmes, du genre auquel Deacon nous avait déjà habitués.

Écoutez Become a Mountain

Mystic Familiar

★★★ 1/2
Pop expérimentale

Dan Deacon, Domino