Au calendrier: les Foo Fighters en vedette à Osheaga et Peter Brook au Québec

Le metteur en scène Peter Brook
Photo: Lionel Bonaventure Agence France-Presse Le metteur en scène Peter Brook
Les Foo Fighters, Lizzo et Kendrick Lamar en vedette à Osheaga

Le groupe Foo Fighters, la chanteuse Lizzo et le rappeur Kendrick Lamar seront les têtes d’affiche de la prochaine édition du festival Osheaga. La présence de ces trois grands noms au festival estival montréalais a été annoncée lundi. Le festival célébrera cette année son 15e anniversaire. Lizzo a connu une année 2019 fulgurante, et l’avenir lui semble prometteur, puisqu’elle vient tout juste de remporter trois prix Grammy, dimanche, dont celui de la meilleure performance pop solo pour Truth Hurts. Quant à Kendrick Lamar, on s’attend à ce qu’il offre lui aussi un nouvel album cette année. S’ajoutent aux têtes d’affiche la formation new-yorkaise à la fraîcheur caractéristique Vampire Weekend, les mélodies lumineuses de Leon Bridges, l’« afro-fusion » de la nouvelle sensation nigériane Burna Boy, les orchestrations brumeuses de Bon Iver et l’insatiable énergie de Brittany Howard. Chez les artistes québécois invités, Safia Nolin et ses morceaux aussi doux que noirs côtoieront la pop évanescente du groupe Men I Trust et la prosodie calibrée du rappeur abitibien Zach Zoya. Osheaga se tiendra les 31 juillet, 1er et 2 août.

La Presse canadienne et Le Devoir


Le printemps verra le retour du maître Peter Brook au Québec

C’est une jolie prise que celle de Why ? que signent le légendaire metteur en scène Peter Brook et sa complice Marie-Hélène Estienne. Dans ce spectacle aux allures testamentaires, que se partageront le Festival TransAmériques (FTA) et le Carrefour international de théâtre en mai prochain, le maître britannique de 94 ans dépouille la scène de ses artifices pour viser l’essentiel tandis que, sur scène, trois comédiens tentent de répondre, avec humour, à sa question fondamentale : pourquoi le théâtre ? Le FTA a aussi annoncé le retour dans son giron de deux créatrices québécoises d’exception : Louise Lecavalier et Marie Brassard. La chorégraphe et danseuse revient en solo avec Stations, un « spectacle à la fois intime et fougueux » tandis que la femme de théâtre retourne à ses sources japonaises pour Violence, qui explore le mystère liant la création à la destruction. Le rendez-vous montréalais a aussi annoncé la venue du chorégraphe et danseur virtuose François Chaignaud dans Romances inciertos, un concert chorégraphique dans lequel il incarne trois figures androgynes ou travesties tirées du folklore espagnol.

Le Devoir