Live From Moscow, Elton John

Alors que sa tournée d’adieu s’éternise à la Georges Guétary, il n’est pas mauvais de se rappeler qu’Elton John le pianiste, le compositeur, l’interprète, le chanteur n’ont jamais eu fondamentalement besoin du clinquant, de la bouffonnerie, de l’usine à lunettes, du biopic à sensation. Place à l’artiste : ce spectacle sobre donné au Rossiya Hall de Moscou encore soviétique est pour ainsi dire une performance piano-voix, avec le fidèle percussionniste Ray Cooper ici et là, seul accompagnateur. Devant des spectateurs très disciplinés. Il y a certes une grande claque de rock’n’roll décadent à la fin (fabuleux medley Crocodile Rock / Get Back / Back in the USSR), et une reprise boogie extrême d’I Heard It Through the Grapevine, mais c’est surtout un grand bonheur que d’entendre Skyline Pigeon dans son état d’origine, ou mieux encore, les Goodbye Yellow Brick Road et autres Don’t Let the Sun Go Down on Me en total recueillement. Rien, absolument rien ne manque.

Elton John - Daniel à Moscou en 1979

 

 

Live From Moscow

★★★★ 1/2

Elton John with Ray Cooper, Universal