Manuel de Falla, Mahler Chamber Orchestra

Parmi les nombreux disques éminents de l’automne, il nous faut présenter ce disque qui couple en version intégrale les deux œuvres emblématiques de Manuel de Falla enregistrées à l’occasion du centenaire de la création du Tricorne, les prestations vocales étant assurées par la mezzo Carmen Romeu dans cette partition et par la cantaora Marina Heredia dans El amor brujo. Comme la Symphonie fantastique de Berlioz par François-Xavier Roth, dont elle est l’exact pendant, la version découpée au scalpel de Pablo Heras-Casado s’inscrit parfaitement dans la lignée de ces interprétations dégrossies reposant sur de nouveaux volumes, une légère sécheresse, des couleurs plus découpées et une transparence inédite. Devront donc éviter cette nouveauté tous ceux qui recherchent des sonorités rondes d’un grand orchestre symphonique (la discographie est déjà riche, y compris d’une belle version Dutoit). Elle sera appréciée par ceux qui privilégient les atmosphères, le contenu narratif, la carrure fermement dessinée et les envolées irrésistibles.

Écoutez El Sombrero de tres picos

Manuel de Falla

★★★★ 1/2
Classique

Mahler Chamber Orchestra, Pablo Heras-Casado, Harmonia Mundi, 902 271