Something Weird Greatest Hits, Artistes divers

Un aveu ? Ça ne surprendra personne : voici mon vrai de vrai disque préféré de l’année. Acheté en double vinyle tout neuf chez le disquaire Aux 33 tours (ça existe aussi en CD double), c’est le nec plus ultra de l’évasion psychotronique : 36 morceaux extraits de films d’exploitation passés sous le radar de la bienséance dans les années 1960 et destinés aux salles obscures où les souliers schlirpschlirpaient sur les carpettes (c’est sans doute de là que vient le concept de la plaque collante pour souris). S’il n’y a là-dessus qu’étrangetés, incongruités et bizarreries, c’est voulu : pop psychédélique géniale (Put the Clock Back on the Wall), motifs instrumentaux à peine décantés (Jane Bond Theme), de l’orgue en rut (The Action Scene), du rock de garage sans huile (A Sweet Sickness), du twist acidulé au xylophone, etc. De quoi assouvir quelques bas instincts et danser le jerk en même temps. Thérapeutique exutoire à gogo.

 

The E-types - Put The Clock Back On The Wall