Is That All There Is?, Peggy Lee

Fin 1969, entre Led Zep II et Let It Bleed, un album se glissa irrésistiblement au palmarès. Son titre posait une question : Is That All There Is ? Une chanson y répondait, signée Leiber-Stoller, arrangée par Randy Newman, chantée par la suave et sulfureuse Peggy Lee. La réponse était non : ce n’était pas tout. Celle qui créa Fever chantait encore, et ne cédait sa calorifère place à personne. On ne l’avait pas oubliée, invitée invariablement épatante dans les TV Spectaculars alors en vogue. Mais sur disque ? Cette édition anniversaire vient rappeler qu’elle pouvait tout chanter, que son sens du contrepoint rythmique dans le phrasé lui permettait tout autant de s’approprier du Beatles (Something) que du Neil Diamond (l’étonnante Brother Love’s Traveling Salvation Show). Quelques prises alternatives s’ajoutent à l’album d’origine ; bien sûr que c’est bon. Ça n’existe pas, une mauvaise prise de Peggy Lee. Disponible en numérique seulement.

Écoutez Is That All There Is?

Is That All There Is ?

★★★★
Réédition

Peggy Lee, 50th Anniversary Edition Capitol / Universal