La liberté de la presse bientôt célébrée par Philip Glass

Àgé de 82 ans, Philip Glass est plus actif que jamais. Si cette oeuvre devait devenir une symphonie, ce serait sa douzième.
Photo: Balazs Mohai La Presse canadienne Àgé de 82 ans, Philip Glass est plus actif que jamais. Si cette oeuvre devait devenir une symphonie, ce serait sa douzième.

Le Devoir a appris que l’Orchestre du Centre national des arts (CNA) annoncera jeudi avoir passé commande au célèbre compositeur Philip Glass d’une nouvelle création.

Cette composition, d’une durée prévisionnelle de 20 minutes, sera présentée par l’orchestre et son chef, Alexander Shelley, lors d’un concert donné la saison prochaine, en mars 2021. Elle a d’ores et déjà un propos bien précis. Dédiée à la mémoire du célèbre présentateur de nouvelles de la chaîne de télévision ABC Peter Jennings, elle traitera du thème de la vérité face aux informations fallacieuses qui circulent dans le monde d’aujourd’hui.

S’il a été à la barre du journal télévisé américain de 1983 à 2005, année de sa mort, Peter Jennings est aussi une figure importante de la culture canadienne, étant né à Toronto.

Peter Jennings était une voix en laquelle on pouvait avoir confiance

Le Devoir a pu s’entretenir, mercredi, avec Arna Einarsdóttir, directrice générale de l’Orchestre du CNA, qui a confirmé nos informations. « Philip Glass a fait connaissance avec l’orchestre lorsqu’il a reçu le prix Glenn-Gould en 2016 et l’a beaucoup apprécié. Parallèlement, la sœur de Peter Jennings avait approché le Centre national des arts, car elle désirait trouver une manière d’honorer la mémoire de son frère. » Le lien s’est donc fait ainsi. Mme Einarsdóttir ajoute : « Peter Jennings était une voix en laquelle on pouvait avoir confiance. »

Si l’on connaît la durée de l’oeuvre, vue comme une « ode à la liberté de la presse » par le CNA, on n’en connaît pas encore la forme (oeuvre purement instrumentale, ou avec texte et voix) : « C’est au choix du compositeur, selon son inspiration. Lorsque vous passez une commande à un tel créateur vous lui laissez cette liberté. Nous sommes évidemment très enthousiasmés par ce projet. »

La directrice de l’orchestre n’exclut pas d’emmener ce fleuron de la politique de création de l’Orchestre du CNA lors d’une prochaine tournée : « Comme je suis nouvelle dans ce poste, j’ai été impressionnée de voir en Europe l’orchestre présenter six oeuvres canadiennes et montrer ainsi la puissance créatrice qui l’entoure. Une telle création peut donc tout à fait faire partie des plans lors du prochain voyage. »

Àgé de 82 ans, Philip Glass est plus actif que jamais. Si cette oeuvre devait devenir une symphonie (on ne sait jamais), ce serait sa douzième, la 11e ayant été créée pour ses 80 ans. Son opéra Akhnaten (1983) vient de triompher au Metropolitan Opera, faisant salle comble, comme un grand succès de Wagner ou de Verdi.