Oser forcer le destin

Parmi les raisons d'aller oser forcer le destin en allant jouer Bruckner aux États-Unis, il y a l'orchestre, et notamment ses cuivres. Ils ont été à la hauteur des espérances, de même que le clarinettiste Simon Aldrich.
Photo: Francois Goupil Parmi les raisons d'aller oser forcer le destin en allant jouer Bruckner aux États-Unis, il y a l'orchestre, et notamment ses cuivres. Ils ont été à la hauteur des espérances, de même que le clarinettiste Simon Aldrich.

L'Orchestre Métropolitain présentait dimanche à Montréal son programme de tournée.

La couverture de la COVID-19 et les 7 premiers articles sont gratuits.

Vous devez avoir un compte pour en profiter.

Créer un compte

?Déjà abonné? .

Joyce DiDonato et Yannick Nézet-Séguin

Mozart : 3 extraits de La clémence de Titus. Bruckner : Symphonie n° 4. Joyce DiDonato (mezzo-soprano), Orchestre Métropolitain, Yannick Nézet-Séguin. Maison symphonique de Montréal, dimanche 17 novembre 2019.