J’ai toujours su, Geneviève Jodoin

C’est son premier album depuis le triomphe. Oui, à La voix. Elle ne l’aura pas gagné à l’arraché, sa palme : voilà dix-neuf ans qu’elle cherche la meilleure voie d’accès, choriste souvent, pro à large palette (comédies musicales, premières parties), chanteuse tout le temps. La chanson-titre, écrite avec son complice Frédéric Boudreault, dit exactement ça : « J’ai toujours su que je chanterais toujours ». Cela s’entend, le timbre est à la fois doux et placé, le coffre puissant lorsque nécessaire. Son répertoire folk-pop, certes balisé à l’enseigne Musicor-TVA, ne manque pas de joliesse et de mesure dans les arrangements (L’appel du large est la plus réussie du lot), et les collaborations, d’Antoine Gratton à David Portelance, témoignent d’un très grand soin dans la confection. Quelque part entre une Marie-Michèle Desrosiers et une Nicole Martin, il y avait une place à prendre, et ce quatrième disque de Geneviève Jodoin est celui qu’il fallait pour l’occuper. Longtemps.

 

Geneviève Jodoin - L’appel du large

J’ai toujours su

★★★ 1/2
Chanson

Geneviève Jodoin, Musicor-TVA