Domenico Scarlatti, 52 sonates

Le pianiste français Lucas Debargue, qui suscita une véritable fascination au Concours Tchaïkovski en 2015, reviendra à Montréal le 19 janvier 2020. Il consacrera (quelle bonne idée !) une substantielle partie de son concert à Scarlatti, dont il vient d’enregistrer un massif de 52 sonates, une immersion à l’image de la démarche, jadis, de Christian Zacharias, qui, à l’écoute, se révèle comme son glorieux devancier. Lorsque Lucas Debargue avait donné son premier concert à Montréal, Le Devoir avait écrit : « L’art de Lucas Debargue est une vraie philosophie sonore avant d’être un art pianistique. » Nous notions aussi que le pianiste visait un continuum, ce qui expliquait que du concert il détestât « l’horrible entracte avec petits fours et coupes de champagne ». Ce coffret est donc à prendre comme un cube de Rubik musical qui propose, au goût de l’auditeur, sur de longues ou plus courtes périodes, une multiplicité d’immersions sonores dans les mondes de Scarlatti, avec une imagination tactile et musicale qui tient peu à peu de l’hypnose.

Écoutez Lucas Debargue interpréter des sonates de Scarlatti

Domenico Scarlatti

★★★★ 1/2
Classique

52 sonates, Sony 4 CD 19075944462