Ludwig van Beethoven, Ronald Brautigam

Au lendemain du décès de Paul Badura-Skoda, qui a ouvert l’écoute de Beethoven sur les pianoforte de son époque, à la mécanique plus fruste, aux résonances plus longues et aux sonorités plus boisées, il est utile de montrer où cette quête des sonorités originales a pu aboutir. Une nouvelle génération d’interprètes a surtout utilisé des copies modernes d’instruments anciens, plus stables et égales sur le plan sonore que les instruments de musées. Ronald Brautigam est, avec Alexei Lubimov et Andreas Staier, celui qui a porté à son zénith l’art de toucher le pianoforte. Après avoir mis en boîte son intégrale des Sonates pour piano, BIS réunit les volumes 10 à 15 de l’intégrale Beethoven-Brautigam : les Variations (dont les Diabelli), Bagatelles et autres pièces. Il s’agit simplement d’un boîtier dans lequel on trouve les six notices et les six CD parus entre 2010 et 2016. BIS nous avait aussi habitués, lors de ces publications, à des baisses de prix intéressantes, ce qui n’est pas le cas ici. Il est vrai que ce coffret n’a aucun concurrent.

 

Ronald Brautigam joue la Bagatelle op. 33 no 4 de Beethoven

Ludwig van Beethoven

★★★★
Classique

Ronald Brautigam, BIS, 6 CD, SACD 2403.