Stars Are the Light, Moon Duo

Quand on ferme les yeux, il y a des couleurs qui ondulent, des néons qui clignotent. Il y a une fête, mais très floue. Les invités qui y prennent part bougent de façon alanguie, comme ralentis par quelque substance qui suspend les tracas. Sur ce septième album, les Américains Sanae Yamada et Ripley Johnson, meneurs d’une mouvance marquée par la tradition psyché (si une telle chose existe), mais toujours encadrée par une idée claire de la structure, se distancient d’une posture un peu rigide qui était la leur pour aborder les choses avec légèreté. Oserait-on même dire avec facétie ? Il y a un an et demi, Moon Duo a offert un mini fait d’une reprise de Suicide et d’une autre de The Stooges. Les illustres agitateurs auront laissé des marques profondes sur le groupe (Eye 2 Eye). Yamada et Johnson ont dit vouloir se détourner des recherches inspirées de l’occulte qui les occupaient auparavant. Le résultat est une belle célébration de l’ici et maintenant, sans renier le côté « lunaire ».

Stars Are the Light

★★★★
Rock psychédélique

Moon Duo, Sacred Bones