Les dix grands rendez-vous classiques à Québec

Jonathan Cohen ouvre la saison en reprenant un concept enregistré pour Hyperion avec son ensemble anglais Arcangelo: trois Magnificat composés par la famille Bach.
Photo: Marco Borggreve Jonathan Cohen ouvre la saison en reprenant un concept enregistré pour Hyperion avec son ensemble anglais Arcangelo: trois Magnificat composés par la famille Bach.

Québec est la ville où Yannick Nézet-Séguin se mettra au piano pour accompagner la diva Joyce DiDonato dans le Voyage d’hiver de Schubert. C’est un programme qui sera donné au Carnegie Hall quelques jours plus tard. À Québec, il affiche déjà complet, mais c’est assurément l’événement de l’automne. En voici dix autres qui ont particulièrement retenu notre attention.

18 septembre. Petra Lang, reine de Wagner à l’Orchestre symphonique de Québec.Fabien Gabel reçoit une grande soprano, habituée de Bayreuth, pour une ouverture de saison entièrement wagnérienne. Un concert inhabituel et puissant. Au Grand Théâtre, à la salle Louis-Fréchette à 20 h.

25 septembre. Magnificat ! aux Violons du Roy. Jonathan Cohen ouvre la saison en reprenant un concept enregistré pour Hyperion avec son ensemble anglais Arcangelo : trois Magnificat composés par la famille Bach (le père Johann Sebastian, le fils cadet Johann Christian et Carl Philipp Emanuel). Superbes solistes : Hélène Guilmette, Myriam Leblanc, Anthony Roth Costanzo, Thomas Walker, Christian Immler. Palais Montcalm, salle Raoul-Jobin à 20 h.

7 octobre. L’Invitation au voyage de Marie-Nicole Lemieux au Club musical de Québec. Pour ceux qui n’ont pas encore vu ce spectacle admirable autour des poèmes de Charles Baudelaire mis en musique par Fauré, Debussy, Duparc, Léo Ferré et d’autres musiciens, Marie-Nicole Lemieux partage la scène avec le pianiste Daniel Blumenthal et l’acteur Raymond Cloutier pour une union magique entre musique et poésie. Palais Montcalm, salle Raoul-Jobin à 20 h.

19 octobre. La Traviata à l’Opéra de Québec. Marianne Fiset endosse les habits de Violetta Valéry au Grand Théâtre face à son jeune collègue Rocco Rupolo et Gregory Dahl en Germont père. La mise en scène est signée Oriol Tomas et le spectacle repris les 22, 24 et 26 octobre. Grand Théâtre, Salle Louis-Fréchette à 19 h (les autres soirs 20 h).

Photo: Fiona Mak Marianne Fiset incarnera en octobre Violetta Valéry dans «La Traviata» à l’Opéra de Québec.

17 novembre. Charles Richard-Hamelin au Palais Montcalm. Le pianiste québécois en récital dans des oeuvres d’Enescu, Prokofiev, Rachmaninov et Chopin, c’est toujours un moment précieux. Palais Montcalm, salle Raoul-Jobin à 20 h.

25 novembre. Akademie für Alte Musik Berlin au Club musical de Québec. Des interprètes de référence du monde baroque jouent l’intégrale des Concertos brandebourgeois de Bach. On ne peut rêver plus belle affiche. Palais Montcalm, salle Raoul-Jobin à 20 h.

28 novembre. Amours tragiques aux Violons du Roy. Jonathan Cohen et les Violons reçoivent la mezzo Christine Rice dans un programme allant de Rameau à Britten en passant par Händel. Palais Montcalm, salle Raoul-Jobin à 20 h.

8 décembre. Joyce DiDonato et Yannick Nézet-Séguin dans Winterreise de Schubert au Club musical de Québec. Coup de maître pour le Club musical qui offre à ce tandem de vedettes le galop d’essai de leur grand concert au Carnegie Hall. C’est l’événement de l’automne à Québec. Mais il est déjà complet. Palais Montcalm, salle Raoul-Jobin à 16 h.

11 décembre. Le Messie par Bernard Labadie. Retour du fondateur des Violons du Roy et de la Chapelle de Québec dans Le Messie avec en solistes Marie-Sophie Pollak, Tim Mead, Aaron Sheehan et Matthew Brook. Ce concert est repris le lendemain. Palais Montcalm, salle Raoul-Jobin à 20 h.

23 décembre. Le chemin de Noël.Bernard Labadie, La Chapelle de Québec et leurs invités imaginent un itinéraire poétique qui conjugue musique et spiritualité lors d’un événement gratuit qui s’ancre désormais comme une tradition à Québec. Palais Montcalm, salle Raoul-Jobin à 18 h.