Tedd Joselson, The Complete RCA Album Collection

Dans sa série de rééditions d’intégrales d’artistes, Sony-RCA nous arrive avec des coffrets parfois surprenants. L’an passé, nous étions conviés à redécouvrir Maryla Jonas, échappée de l’oubli pour ses mazurkas de Chopin, mais fort peu convaincante sur quatre CD et plus de trois heures de piano. L’Américain Tedd Joselson (né en 1954) est tout aussi oublié. Un peu comme John Browning une décennie avant lui, il a fait sa réputation éphémère dans Prokofiev, dont nous trouvons ici les Sonates nos 2, 6, 7, 8 et 9 (la 6e Sonate est inédite), les Visions fugitives op. 22 et les Concertos no 2 (avec Ormandy et un médiocre piano) et no 3 (avec Mata, excellent). C’est à Ormandy, qui engagea Joselson à l’âge de 18 ans, que le pianiste dut le contact avec RCA et les six disques réalisés entre 1974 et 1978. À travers des Tableaux d’une exposition, la Sonate de Liszt et la Sonate funèbre de Chopin sèchement enregistrés, les curieux pourront redécouvrir un solide pianiste (sans plus), dont le legs reste un Prokofiev moins brutal, plus lyrique et plus nuancé que d’autres.

 

Tedd Joselson interprète le Precipitato de la 7e Sonate de Prokofiev

Tedd Joselson

★★★
Classique

The Complete RCA Album Collection, RCA, 6 CD 19075903272