Ah! Quel cinéma!, Stereo Total

Est-ce que Stereo Total est un mème ? Oui, totalement. Et alors ? Parfois, on dirait que tous les autres ont abandonné la course au n’importe quoi… Mais pas Françoise Cactus et Brezel Göring. Hé, c’est pas parce qu’on a des instruments à deux balles et zéro technique qu’il faut s’arrêter, même après 25 ans de concerts et d’albums aux mélodies simplettes et à la sono artisanale. Ce délire yéyé-ironico-dance-punk en trois langues, il appartient à une autre époque, c’est vrai. Maintenant, tout le monde veut une carrière bien montée, planifiée au quart de tour pour engendrer du streaming. Arrêtez, pitié ! La musique, ça doit rester jouissif, décomplexé, fun ! Outre l’existence même de ce disque, éternel retour d’un duo que l’on croyait occupé à taguer tous les nouveaux cafés prétentieux qui défigurent leur ville « pauvre mais sexy » (Berlin), point de surprise. Ah ! Quel cinéma ! reprend les codes connus de Stereo Total et ne contient pas de tubes aussi accrocheurs que I Love You, Ono ou encore L’amour à trois. Mais c’est bon de renouer avec lui, surtout pour faire assertion d’ascendance.

 

Ah! Quel cinéma!

★★★ 1/2
Électro-pop

Stereo Total, Tapete Records