Liquid Colours, CFCF

Le compositeur montréalais Mike Silver, alias CFCF, l’avoue d’emblée, son septième album, Liquid Colours, est avant tout un exercice de style sur le thème de la « pop jungle corporative ». Pensez au moment où, au tournant du siècle, les beaux grooves drum & bass de LTJ Bukem ou d’Adam F ont été récupérés par les pubs d’automobiles pour devenir une muzak sans âme et sans saveur. C’est ça, Liquid Colours : quinze compositions s’écoutant comme une longue session dans un spa nordique, agrémentée de détours par la simili-samba new age (Oxygen Lounge, même ce titre est surrané !) et ces amusantes parodies de Boards of Canada (Last Century Modern) et Air (Subdivisions). Vapeurs de synthés, arpèges caractéristiques de l’époque, délicats coups de basses échappés entre deux breakbeats, Silver reproduit à la quasi-perfection cette musique, dont il assure éprouver « une affection sincère pour [le son] parce qu’il dégage une vitalité et une sincérité indéniables ». Sa version farcie de clichés nous donne plutôt envie de réécouter une bonne vieille compilation de l’étiquette Metalheadz.
 

Liquid Colours

★★★
Électronique

CFCF, BGM Solutions