No. 6 Collaborations Project, Ed Sheeran

Sheeran renchérit. Pas rassasié, Ed, le chéri de la ritournelle pop passe-partout, refait le coup du grand rassembleur révéré, à la manière maniérée de son minialbum de 2011 (oui, le No. 5) : ratisser plus large, tu ramasses le palmarès au grand complet. Ici une Cardi B, là un Eminem ou encore un Skrillex, un Kahlid, une Ella Mai, et j’en passe. Mesurez : dans un seul titre (BLOW, en majuscules je vous prie), il s’arroge les services du champion country Chris Stapleton et du prince régnant de la soul dansante Bruno Mars. Un peu plus et il ressortait Prince et James Brown de leurs cryptes. Ce que ça donne : un ramassis de rap, de rock et de n’importe quoi récupéré, greffons contre nature. Qu’en tire Sheeran ? Rien qu’une liste ronflante. Ses airs ? Rien de moins générique et racoleur que d’ordinaire. Tout au plus fait-il la preuve qu’à partir d’un certain chiffre de ventes garanties, même les plus richards accourent. Va falloir renforcer l’étagère à trophées Grammy.

Écoutez Take Me Back To London

No. 6 Collaborations Project

Chanson pop

Ed Sheeran et divers invités, Warner