The Maes, The Maes

Maggie et Elsie Rigby connaissent bien le folk : elles sont carrément nées dans ses jupes. Ce premier album des deux soeurs australiennes en tant que The Maes, un duo forcé par le départ du troisième membre de leur groupe The Mae Trio l’an dernier, est celui d’une liberté inattendue ; un calme nouveau apparaît en effet dans les mélodies, une solidité. Enregistré spontanément pendant une tournée en duo entre le Canada, l’Écosse, l’Irlande et leur ville natale de Melbourne, ce joli exercice de folk minimaliste — parfois plus étoffé, comme sur la belle Head Over Heels — entremêle avec adresse violon, mandoline, guitare, violoncelle et banjo. Qu’elles soient en harmonie ou non, les voix des Rigby — l’une plus mature, l’autre plus perchée — maîtrisent l’art de la nuance, de l’amplitude et du trémolo, surtout sur la lente February Bride. Si The Maes ne révolutionne pas le grand bassin du folk, l’entrain et l’expressivité du duo sont en revanche de très beaux atouts dans sa manche. En spectacle le 25 août à la Casa del Popolo.
 

The Maes

★★★
Folk

The Maes, Indépendant