I AM, Kim Churchill

Kim Churchill est un explorateur inlassable et insatiable — sa quête continue à chaque album. C’est encore vrai pour I AM, enregistré à Berlin avec le producteur Vincent Kottkamp et premier d’une série de quatre microalbums issus d’une multitude de voyages. Il n’y a pas à dire, l’environnement de ce sixième album est très loin du monde sauvage, des mélodies tranchées et du picking consciencieux qu’on a connus au musicien australien. Avec ses airs pop suaves et colorés, ses nouveaux rythmes profonds entre hip-hop et R & B (belle After the Sun) et son fond de folk increvable (brutale All I Remember), I AM laisse un étonnant sentiment de peau neuve où percerait un soi ancien. Vocalement, Kim Churchill est toujours aussi léger, habile, même sensible sur Fallen Rainbows, la plus métissée des compositions. Si on peut reprocher à I AM de manquer de philosophie nette, ce brouillage de frontières laisse aussi envisager un autre Kim Churchill, peut-être encore plus libre, celui qu’il n’a toujours pas rencontré.

Écoutez After the Sun

I AM

★★★
Alternatif

Kim Churchill, Rufus Nomad