Migrations, Jacques Kuba Séguin

Le trompettiste montréalais Jacques Kuba Séguin ne fait pas un disque pour le simple plaisir de coller sept ou huit morceaux ensemble : il consulte, réfléchit, conceptualise. Et bravo, parce que le résultat nourrit. Cinquième album de sa discographie, Migrations se présente ainsi comme le bilan musical d’une sorte d’enquête menée auprès de Québécois ayant, comme lui, des racines métissées — les entrevues menées par Kuba Séguin seront intégrées à la trame des concerts qu’il présentera aux festivals de jazz de Montréal (27 juin) et de Québec (le lendemain). La synthèse artistique qu’il a tirée de ce travail est remarquable : avec un quintet symbiotique (Pilc au piano, Rieu au sax, Vedady à la contrebasse, Salazar au vibraphone et Warren à la batterie), Kuba Séguin déploie un jazz d’inspiration européenne, très dynamique sur le plan rythmique, et qui trouve partout le juste équilibre dans le dosage écriture-improvisation.

 

Jacques Kuba Séguin - L'écrivain

Migrations

★★★★
Jazz

Jacques Kuba Séguin, OddSound