Badge Époque Ensemble, Badge Époque Ensemble

La majorité des musiciens de U.S. Girls s’allient à l’artiste anciennement connu sous le nom de Slim Twig (Maximilian Turnbull), capitaine de ce nouveau vaisseau astral. L’ensemble d’improvisateurs chevronnés glisse gracieusement sur les eaux troubles de l’album (presque) instrumental. Beaucoup de choses s’échangent, se disent et s’exécutent sur ces six pièces à la conga omniprésente et à la flûte à gogo. On navigue entre les univers de Django Reinhardt, de Fela Kuti, des Oh Sees, du free jazz, en opérant un langoureux changement de focalisation tout au long du disque. Si cela démarre de façon un peu trop niaise avec la pièce Milk Spilt on Eternity, une comptine misant sur le grotesque des instruments, l’ensemble torontois se reprend dès la seconde pièce pour broder des morceaux progressifs et psychédéliques haletants. La culmination survient sur Undressed in Solitude, un long jam R & B-funk de près de 11 minutes qui héberge la voix à la signature très décennie 1990 de James Baley. La scène doit bien leur aller.

 

Badge Époque Ensemble

★★★ 1/2
Funk progressif

Badge Époque Ensemble, Telephone Explosion