Rainford, Lee «Scratch» Perry

Soyons honnête, même les fans purs et durs de reggae et de l’oeuvre du légendaire compositeur, producteur et pionnier du dub Lee Perry ne s’emballent plus pour ses récents albums, généralement incohérents, comme ses propos d’ailleurs. Il est encore question de vampires et de magie noire sur Rainford, mais épaulé par le fiable Andrew Sherwood, pilier du dub anglais et patron d’On-U Sound, Perry renoue au moins avec un style de production qui évoque les glorieuses années de son studio Black Ark (1973-1980) : les Run Evil Spirit, House of Angels et les enfumées Children of the Light et African Starship ont le lustre vintage d’antan, bellement rendu par les solides complices d’On-U Sound, les vétérans Doug Wimbish à la basse et Style Scott à la batterie — la présence vocale des filles de Sherwood élève quant à elle les mélodies de Perry, qui râle plus qu’il ne chante. La longue Autobiography of the Upsetter, en fin d’album, s’avère un touchant moment de lucidité de la part du producteur, toujours aussi excentrique à 83 ans.

 

Rainford

★★★
Reggae

Lee « Scratch » Perry, On-U Sound