All Blues, Peter Frampton Band

Long parcours que celui de Peter Frampton, déjà légendaire en note de bas de page du grand livre de l’histoire du rock des années 1960, d’abord avec The Herd, puis avec Humble Pie. Il est presque malheureux — sinon les millions et la gloire qui comptent quand même un peu — que son curriculum se résume au double album Frampton Comes Alive, et surtout, surtout, à l’utilisation abusive du mâche-machin qui triturait le son de la voix (l’infâme talk-box). Vaudrait mieux — il en conviendra au moment d’entamer le Farewell Tour qui l’amènera au FIJM — se souvenir de lui pour son doigté de bluesman britiche dans la tradition des Peter Green, Mick Taylor et autres fluides manieurs de manche. On a donc tout avantage à l’entendre ici, en compagnie des Kim Wilson, Sonny Landreth, Larry Carlton, Steve Morse et autres blueseux pas piétons, revisitant la note étirée longtemps sans rien d’autre que ses doigts meurtris de quasi-retraité. C’est maintenant ou jamais pour l’injection finale, chers guitares-héroïnomanes.

 

Écoutez Geogia On My Mind

All Blues

★★★
Reprises

Peter Frampton Band, UMe