Dive, Milk & Bone avec Alex Lustig

Ce minialbum de Laurence Lafond-Beaulne et Camille Poliquin, usufruit d’une rencontre assez fortuite avec le réalisateur belge Alex Lustig (nouvel ami, nouvelle aventure), ravit par sa valse-hésitation, où la réinvention fait un pas de recul le temps de revisiter un son bien-aimé par le trio : l’électro fin eighties. Dive comme dans plongée, littéralement. En apesanteur ou entre deux eaux, c’est comme vous voulez. Les synthés sont évanescents, caressants, apaisants. Ce son léché vieille école devient en quelque sorte le nid douillet du mal d’être et du mal d’aimer, thèmes récurrents des Ride or Die, Peaches, Vison Color et tout particulièrement Blue Dream, délicieux abandon techno pop, quasi-berceuse pour âmes esseulées : « Blue dream / Washing away all of my problems / Just for a moment I am free ». Nos copines n’ont pas attendu le prochain album pour partager le plaisir, et c’est précisément l’impromptu de l’affaire qui séduit. Il y aurait d’autres titres en réserve. À suivre ?

 

Écoutez Peaches

Dive

★★★
Chanson électro

Milk & Bone avec Alex Lustig, Bonsound