Ignorance Is Bliss, Skepta

Reprendre du collier après le brillant Konnichiwa (2016) n’était pas une mince affaire pour le vétéran MC britannique Skepta. Ignorance Is Bliss, son cinquième album, est, conséquemment pourrait-on dire, beaucoup plus contenu sur le plan de la production, plus banalement personnel aussi sur le plan des textes, surtout, encore, aussi intelligent et spirituel que le reste de son oeuvre. Un disque en forme de piste d’atterrissage pour la plus grande star de la scène grime anglaise propulsée dans la stratosphère grâce au précédent. Sa prosodie est toujours aussi redoutablement précise, mais elle se pose cette fois sur des productions plus lentes, reflétant sans doute les grooves lugubres émanant de la scène UK drill, le sous-genre rap de l’heure en Grande-Bretagne. Si Love Me (avec Cheb Rabi et B Live) s’avère un classique exemple de grime saccadé et dansant, tout comme la plus posée Glow in the Dark (un sommet de l’album, avec Lay Z et Wizkid), le reste de l’album lorgne du côté du trap américain, par exemple à travers le refrain R&B-pop imparable de l’excellente Greaze Mode.

Écoutez Greaze Mode

Ignorance Is Bliss

★★★★
Hip-hop

Skepta, Boy Better Know