Dmitri Chostakovitch. Quatuors nos 5 et 7. Quintette avec piano. Elisabeth Leonskaïa, Quatuor Artemis.

Les quatuorsde Chostakovitch commencent à être aussi fréquentés que ceux de Beethoven. Faut-il pourtant passer sous silence une telle parution parce que le trop-plein guette ? Non, d’autant qu’il s’agit d’un des derniers témoignages enregistrés du Quatuor Artemis dans sa formation comprenant le violoncelliste Eckart Ringe, dernier membre de la formation originale (1989), qui quittera le groupe en juin. Par ailleurs, ce disque permet de disposer isolément du 5e Quatuor, œuvre majeure trop peu reconnue car premier quatuor d’un seul jet (sans interruption), si peu formaliste que Chostakovitch attendit la mort de Staline pour la révéler. De plus, cette partition âpre et dense, aux résonances intimes, qui reçoit ici une lecture très émouvante, est couplée au Quintette, avec Elisabeth Leonskaïa, grande pianiste, qui l’a déjà enregistré avec les Borodine. Nouvelle interprétation qui rejoint les références modernes Prazak-Koroliov (Praga) et Takács-Hamelin (Hyperion), tous avec des couplages différents. Prise de son d’une respiration extraordinaire.

 

Elisabeth Leonskaia et le Quatuor Artemis dans le Quintette de Chostakovitch

Dmitri Chostakovitch

★★★★ 1/2
Classique

Quatuors nos 5 et 7, Quintette avec piano, Elisabeth Leonskaïa, Quatuor Artemis, Erato 0190295540760