PROTO, Holly Herndon

Dans la catégorie album-concept de l’année, il sera difficile de battre l’Américaine Holly Herndon, repartie à Berlin enregistrer son 3e album, PROTO, après avoir obtenu son doctorat en composition musicale de la Standford University. Herndon a pu compter sur la collaboration de ses amies théoriciennes et exploratrices des musiques modernes (parmi lesquelles Jlin, sur l’étrange Godmother) pour concevoir ce disque, mais surtout sur l’apport de « Spawn », un logiciel, une intelligence artificielle, à qui elle a enseigné à composer et à chanter, ainsi que l’illustre le titre Evening Shades (Live Training). Ainsi, la voix (humaine, cybernétique, les deux se confondent et s’expriment en choeur) est le matériau primaire de ce disque, certes aride, mais généralement bienveillant, surtout lorsque les rythmes électroniques nous ramènent en terrain familier — intense Alienation, jubilatoire Eternal, tribale Frontier. Herndon aspire à rendre plus humaine la machine, et y parvient avec une émotion insoupçonnée sur des compositions comme la douce Fear, Uncertainty, Doubt.

Écoutez Eternal​

PROTO

★★★★
Expérimental

Holly Herndon, 4AD