Johannes Brahms, Geoffroy Couteau

Geoffroy Couteau est ce pianiste français, descendant présumé des Gaulois du village d’Asterix, car tombé dans une marmite quand il était petit. Sa marmite à lui, c’est la musique de Brahms, et l’éditeur La Dolce Volta nous était arrivé en 2016 avec une intégrale de la musique pour piano seul de Brahms, miracle de poésie et de justes atmosphères, qui brassait enfin positivement les cartes cinq décennies après Julius Katchen. Voir arriver un nouveau disque Brahms de Geoffroy Couteau, fut-il chambriste, est donc une fête. Le complément des Pièces pour piano op. 76 tirées de l’intégrale frustrera ceux qui la possèdent, mais représente un bel échantillon pour les autres. Avec le jeune Quatuor Hermès, le Quintette opus 34 tient toutes ses promesses. L’ardente approche symphonique fait penser à un concerto en miniature (cf. fin du volet initial). On retrouve cet élan dans le finale. Admirable aussi : le choix, allant, du tempo dans le mouvement lent. Bonne nouvelle : c’est le premier volet d’une intégrale de la musique de chambre de Brahms.

 

Geoffroy Couteau et le Quatuor Hermes jouent le Quintette op. 34 de Brahms

Johannes Brahms

★★★★
Classique

Quintette avec piano op. 34. Pièces op. 76, Geoffroy Couteau, Quatuor Hermès, La Dolce Volta LDV 61