Joseph Marx, Eine Herbstsymphonie

Comment se fait-il que cette symphonie de 67 minutes composée par Joseph Marx (1882-1964) et créée en 1922 par le Philharmonique de Vienne sous la direction de Felix Weingartner soit oubliée ? Elle vaut certainement les Symphonies no 2 (1913) ou no 4 (1934) de Franz Schmidt (1874-1939). Même type d’harmonies, même temps distendu dans une problématique identique : où mener la symphonie postromantique après Mahler ? Nous évoluons ici dans un univers harmonique qui rappelle la première partie des Gurrelieder de Schœnberg, avec, par rapport à Mahler, un côté plus filandreux de la forme. L’univers qui évoque aussi Schrecker et Zemlinsky tranche donc avec Mahler et Bruckner. C’est le parcours 2e Symphonie de Schmidt (par Bychkov chez Sony) — Herbstsymphonie qu’il faut accomplir. La partition, touffue, s’apprivoise moins facilement que la Symphonie alpestre de Strauss, mais les mélomanes qui s’intéressent à Mahler, aux Gurrelieder ou à Zemlinsky ne sauraient faire l’impasse sur cette impressionnante résurrection.

Écoutez Eine Herbstsymphonie de Joseph Marx dirigé par Johannes Wildner
 

Joseph Marx

★★★★
Classique

Eine Herbstsymphonie. Orchestre philharmonique de Graz. CPO 5552622.