Au calendrier: abondance et grande variété à Bourgie

Le pianiste Louis Lortie
Photo: Elias Photography Le pianiste Louis Lortie

Abondance et grande variété à Bourgie

 

La salle Bourgie maintient le rythme : 105 concerts sont programmés en 2019-2020 par la Fondation Arte Musica. Parmi eux, une importante série dans le cadre du 250e anniversaire de naissance de Beethoven. L’ouverture de saison, les 10, 11 et 12 septembre, est confiée à la compagnie Ballet Opéra Pantomime associée à I Musici pour un spectacle, Le vaisseau–coeur, mêlant répertoire sacré et danse. Le premier invité international de marque, le pianiste Luca Buratto, donnera un récital Schumann le 18 septembre. Parmi les grands noms étrangers présents à la salle Bourgie : le contre-ténor Philippe Jaroussky (19 novembre), le claveciniste Jean Rondeau au Festival Bach (26 novembre), Rinaldo Alessandrini et le Concerto Italiano (14 et 15 janvier), Nicholas Angelich avec les musiciens de l’Orchestre Métropolitain (15 avril), Jean-Guihen Queyras (21 avril) et Jean-Efflam Bavouzet, avec I Musici de Montréal (21 mai). On y ajoute Marie-Nicole Lemieux, Karina Gauvin, Michèle Losier, Charles Richard-Hamelin

Dans le cadre des séries en cours, Christian Blackshaw achèvera son intégrale des sonates de Mozart les 11 et 12 mars, le Festival Palazzetto Bru Zane est reconduit en avril et l’intégrale des Cantates de Bach accueillera de l’extérieur Trinity Wall Street de Julian Wachner et La Chapelle Rhénane de Benoît Haller.

Quant à « Beethoven 2020 », cet événement nous vaudra une intégrale des Quatuors à cordes en six concerts avec le Quatuor Danois, les Brentano, les Escher et les Rolston, une intégrale des Sonates pour piano par Louis Lortie, l’intégrale des Symphonies jouées au piano et plusieurs concerts de musique de chambre.
 

 

OSL: Alexandre da Costa au tournant

 

Le conseil d’administration de l’Orchestre symphonique de Longueuil s’est choisi un nouveau chef : Alexandre da Costa. Le violoniste et chef d’orchestre a présenté cette semaine sa première saison intitulée « Tournant symphonique », qu’il ouvrira le 3 octobre avec Marc David et Airat Ichmouratov, au son d’oeuvres de Richard et Siegfried Wagner, Ichmouratov et Sibelius. Alexandre Da Costa a invité Jean-Philippe Sylvestre à jouer le 1er concerto de Tchaïkovski, Gregory Charles à improviser avec orchestre, Joël Legendre à narrer les saisons selon Vivaldi et Piazzolla et Marie-Josée Lord à chanter les Quatre derniers lieder de Strauss. Giorgia Fumanti sera à l’affiche du concert de Noël et Pénélope McQuade oeuvrera pour les enfants comme récitante de Pierre et le loup. Deux concerts viennois clôtureront la saison : l’un, en avril 2020, consacré à Mozart ; l’autre, en mai, consacré aux plus belles valses de la capitale autrichienne.
 

 

Vue sur la relève, zoom sur les artistes et leurs coulisses

 

On sait maintenant de quel bois se chauffera le festival Vue sur la relève. Pour sa 24e édition, du 6 au 18 mai, le festival propose deux grands événements extérieurs gratuits : le premier avec Ariel les Va-Nu-Pieds (devant l’entrée de la Place des Arts), le second avec Kate Ramsden (sur la place des Festivals). Multipliant ses antennes, Vue sur la relève s’intéresse aux arts visuels avec Cyndie Belhumeur et YonkersVidal, tout en s’ouvrant à la pratique interdisciplinaire empreinte de poésie du Collectif Grande Surface. Autre joli coup, la présence d’Anachnid en cadeau au Ministère. On verra évidemment le gagnant du prix Vue sur la relève, le duo de slam et musique Capharnaüm Chimères. Nouveauté importante cette année, une série hebdomadaire de cinq épisodes sera diffusée sur MAtv dès le samedi 30 mars à 21 h. Animée par Marilyse Hamelin, Festival Vue sur la relève : regard sur les artistes s’intéressera aux parcours des artistes en plus de présenter des extraits de leurs performances.