Bénef, Naza

Chaud devant ! Naza frappe fort avec Bénef, un troisième album (gratuit) arrivant moins d’un an après la parution de C’est la loi. En l’absence de MHD, incarcéré depuis janvier, le chanteur-rappeur est aujourd’hui le nouveau roi de ce que la France désigne comme l’afro-trap, à la différence du premier que sa dance-R&B-trap rend hommage à ses racines congolaises à coups de rythmiques rumbas synthétiques qui mettront n’importe qui au défi de ne pas gigoter du mollet. Timbre clair, voix enjouée, productions légères et vitaminées, Naza chante avec le sourire, même lorsqu’il pousse des textes teigneux et menaçants — c’est le cas sur l’irrésistible rumba NDM, sur Faut pas nous déranger, celle-là sur une rythmique nettement plus trap, et sur la baveuse Comme un bébé, collaboration avec le duo Dr. Yaro et La Folie. L’excellent Youssoupha et le rappeur KeBlack — par lequel la notoriété de Naza est arrivée en 2014, via son succès On est équipé — sont aussi de la fête. Naza viendra présenter ces chansons nouvelles sur la scène du théâtre Olympia le 18 avril.

Écoutez Benef

Bénef

★★★★

Naza, Bomaye Musik