Les Violons du Roy et leur atout choeur

Un tronc commun unit les saisons des Violons à Québec et Montréal.
Photo: Marc Giguère Un tronc commun unit les saisons des Violons à Québec et Montréal.

C’est une stratégie claire que déploient les Violons du Roy pour leur saison 2019-2020 à Montréal : trois grands concerts avec le choeur, La Chapelle de Québec, seront les trois programmes présentés à la Maison symphonique, deux dirigés par Bernard Labadie et un par Jonathan Cohen.

Un tronc commun unit les saisons des Violons à Québec et Montréal : le directeur musical, Jonathan Cohen ouvrira la saison en septembre avec l’association des trois magnificat de la famille Bach, programme d’un de ses récents CD, Bernard Labadie dirigera l’association Chapelle de Québec-Violons du Roy dans Le Messie et, en avril, dans un couplage des requiem de Fauré et Duruflé, avec en solistes Lydia Teuscher (Fauré), Julie Boulianne (Duruflé) et Jean-François Lapointe. Jonathan Cohen terminera la saison avec La Senna festeggiante, une sérénade à trois voix de Vivaldi, avec la soprano Ana Quintans. Février verra le retour du flamboyant flûtiste Maurice Steger.

Parmi les originalités : un concert avec la poétesse Hélène Dorion, un programme avec la soprano Christine Rice mêlant baroque et XXe siècle et Stéphane Tétreault jouant sous la direction de Mélanie Léonard le Concerto pour violoncelle et cordes « Présence », de Peteris Vasks. À Québec s’ajoutent plusieurs événements, dont un concert-bénéfice Mozart, le 21 mai, avec Charles Richard-Hamelin, des concerts avec Anthony Marwood et Mathieu Lussier, la série « Apéro », une association avec l’OSQ pour Le sacre du printemps de Stravinski et Les éléments de Rebel et une présentation du film Nosferatu.