Le retour de nos vedettes lyriques à l'Opéra de Montréal

En 2020, l’Opéra de Montréal (OdM) importera la «Flûte enchantée», de Mozart.
Photo: Craig T. Mathew / Mathew Imaging En 2020, l’Opéra de Montréal (OdM) importera la «Flûte enchantée», de Mozart.

Étienne Dupuis sera Onéguine dans Eugène Onéguine et Frédéric Antoun incarnera Edgardo dans Lucia di Lammermoor à l’Opéra de Montréal la saison prochaine. Deux de nos vedettes internationales reviennent ainsi se produire sur leurs terres à l’automne. Étienne Dupuis partagera la scène avec son épouse, Nicole Car, et Owen McCausland (Lenski) sous la direction de Guillaume Tourniaire, alors que Frédéric Antoun fera face à Albina Shagimuratova et Lucas Meachem.

Le troisième retour est celui de Yannick Nézet-Séguin, mais pour une version non scénique de Fidelio, de Beethoven, donnée deux fois, en octobre, avec Lise Davidsen, Michael Schade, Raymond Aceto, Luca Pisaroni et Alan Held.

En 2020, l’Opéra de Montréal (OdM) importera la Flûte enchantée, de Mozart, conceptualisée par la compagnie de création 1927 (Suzanne Andrade et Paul Barritt) pour la Komische Oper de Berlin, dont le directeur et metteur en scène, Barrie Kosky, voit désormais son seul nom mis en avant. Le Devoir vous avait parlé en août de cette Flûte singulière, pour laquelle Suzanne Andrade avouait avoir fait ses recherches sur Google afin de voir de quoi ça parlait !

Quant au répertoire contemporain, l’OdM délaisse enfin le terreau américain pour l’un des ouvrages les plus marquants de la décennie passée : Written on Skin, de l’Anglais George Benjamin. Première canadienne le 25 janvier sous la direction de Nicole Paiement, fondatrice, en 1993, de la compagnie Opera Parallèle à San Francisco. L’OdM créera aussi, à l’Espace Go, un « road opera », L’hiver attend beaucoup de moi, de Laurence Jobidon et Pascale St-Onge.