R. Kelly est formellement accusé de 10 chefs d’agression sexuelle

Chicago — R. Kelly, vedette américaine du R&B qui est la cible depuis des décennies de rumeurs nauséabondes, a été inculpé vendredi de 10 chefs d’agressions sexuelles graves impliquant quatre victimes, dont au moins trois avaient entre 13 et 17 ans. Tandra Simonton, porte-parole du bureau du procureur à Chicago, a confirmé à l’Associated Press que des accusations avaient été portées contre le lauréat d’un prix Grammy, âgé de 52 ans, mais elle a refusé d’en préciser le nombre. Les médias ont déclaré qu’il y avait 10 chefs d’accusation. Certains des actes présumés remontent au moins à 1998, selon des documents de l’accusation. Chacune des 10 accusations déposées vendredi est passible d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à sept ans. Les peines peuvent être cumulatives.