La magie, Maxime Gervais

Ce #10YearChallenge, qui consiste à s’afficher sur les réseaux sociaux apposant son visage actuel à celui d’il y a dix ans, en a ramené certains aux belles années de YouTube (comprendre : avant Vevo) ! Maxime Gervais, qui officie depuis 2008 (justement) comme barde du folk-rock humoristique (il est d’ailleurs du duo les Pic-Bois), a senti l’appel des Philippe Lalanne et Pierre Billon de ce monde. Après avoir exploré l’angoisse liée à la mort d’un proche sur La plage (2017), Gervais renoue avec la lumière, l’absurde et le clavier Casio délicieusement cheap. Récit d’un retour à la vie après le deuil, La magie mobilise un personnage d’entité-coach de vie, qui encourage Maxime à se remettre à croire en l’enchantement (La magie n’existe pas, Le retour de la magie), une énergie pop-punk digne de Blink-182 (Buffy et Spike), une aura rock alternatif piquée à Weezer ou à Pulp (Underdogs, J’ai choisi la fin). Défi : rester de marbre devant un tube aussi magiquement contagieux que Nacho ou Con queso ? Impossible.


La magie

★★★ 1/2
Pop rock

Maxime Gervais, Cuchabata Records