Carnegie Hall invite l’Orchestre Métropolitain

Jean R. Dupré, président et directeur général de l’Orchestre Métropolitain, a avancé que «2019 sera une grande année pour l’OM, pour le développement des musiciens et la reconnaissance du talent québécois».
Photo: Getty Images Jean R. Dupré, président et directeur général de l’Orchestre Métropolitain, a avancé que «2019 sera une grande année pour l’OM, pour le développement des musiciens et la reconnaissance du talent québécois».

Yannick Nézet-Séguin et l’Orchestre Métropolitain effectueront la seconde grande tournée de leur histoire en novembre 2019. Elle les mènera aux États-Unis, avec des concerts à Chicago, Ann Arbor, New York et Philadelphie.

Le chef d’orchestre Yannick Nézet-Séguin a tenu promesse. Après la triomphale tournée européenne de décembre 2017, il s’était juré de faire voyager l’Orchestre Métropolitain tous les deux ans. L’heure a sonné en novembre 2019 : « Après notre première tournée en Europe, qui a obtenu un succès immense et au-delà de nos espérances, les musiciens et moi avons senti que quelque chose de très spécial s’était passé », a-t-il résumé dans un communiqué. La destination de ce second voyage était toute trouvée, car Yannick Nézet-Séguin sera « Artiste en Perspective » de Carnegie Hall, qui dévoile sa saison 2019-2020 ce mercredi. La mythique salle a ainsi invité l’Orchestre Métropolitain dans ce cadre, le 22 novembre 2019.

Une preuve de confiance

Autour de cette prestigieuse invitation ont été organisés des concerts au Symphony Center de Chicago (le 19), au Hill Auditorium d’Ann Arbor (le 20) et au Kimmel Center de Philadelphie, le 24 novembre. La soliste sera la mezzo-soprano américaine Joyce DiDonato, avec l’air de concert « Ch’io mi scordi di te » et l’air « Parto, parto » de La clémence de Titus de Mozart.

Joyce DiDonato a développé une complicité particulière avec Yannick Nézet-Séguin, puisqu’elle a été la soliste de son concert d’adieu à Rotterdam. Il y a fort à parier que nous la reverrons à Montréal dans le concert de préparation à la tournée. Ce sera un plaisir, car elle avait fait très forte impression auprès des mélomanes montréalais en 2008, sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, déjà.

2019 sera une grande année pour l’OM, pour le développement des musiciens et la reconnaissance du talent québécois

Magnifique surprise et témoignage de confiance du chef envers son orchestre, la seconde partie des concerts sera consacrée à la 4e Symphonie de Bruckner, oeuvre redoutable dans laquelle les auditoires de ces salles ont de solides références internationales. Cette symphonie est pourtant emblématique à plus d’un titre. Elle fut, à nos yeux, le théâtre d’un véritable déclic dans le parcours musical brucknérien du chef, qui, à travers la Quatrième a gagné en mobilité et en liberté. Par ailleurs, elle mettra en valeur, notamment, le pupitre de cors, l’un des trésors de l’orchestre qui risque de surprendre plus d’un auditeur, même dans le temple de la discipline, Chicago.

Jean R. Dupré, président et directeur général de l’Orchestre Métropolitain a avancé que « 2019 sera une grande année pour l’OM, pour le développement des musiciens et la reconnaissance du talent québécois » à travers une tournée « dédiée à notre public ici, à Montréal, qui nous pousse à nous dépasser constamment ». M. Dupré note que la tournée « marquera les 20 ans de l’arrivée de Yannick Nézet-Séguin comme directeur artistique et chef principal de l’OM ».


L’OSM sera aussi au Carnegie Hall

Les deux orchestres montréalais seront les hôtes de Carnegie Hall en 2019-2020 puisque l’Orchestre symphonique de Montréal a annoncé mercredi, un concert qui aura lieu le 24 mars 2020 avec Kent Nagano et Mikhaïl Pletnev en soliste dans le Concerto pour piano de Schumann. En seconde partie, la 13e Symphonie de Chostakovitch. Ce sera la 45e présence de l’OSM à Carnegie Hall. L’OSM prépare aussi de son côté une nouvelle tournée, qui l’amènera en Amérique du Sud. Mais celle-ci n’est pas encore annoncée.