Hector Berlioz. Roméo et Juliette, Michael Tilson Thomas

Parmi les orchestres qui publient leurs propres CD, l’Orchestre symphonique de San Francisco est l’un de ceux qui a réussi à construire un catalogue intéressant et varié, avec, aussi un soin éditorial remarquable. Ce Roméo et Juliette de Berlioz, enregistré en juin 2017, dernière parution en date, vaut pour la somptueuse réalisation orchestrale et chorale, magnifiée par une superbe prise de son. Tilson Thomas n’est pas le plus excité des interprètes de Roméo et Juliette (voir pour cela Charles Munch), mais le raffinement, le luxe de détails, l’opulence et la richesse harmonique des timbres compensent ce léger manque de flamme. Cet enregistrement peut compter sur l’apport inestimable de Sasha Cooke, bien plus dans le style qu’Olga Borodina qui figure dans les enregistrements Davis et Gergiev, ainsi que sur Luca Pisaroni, brillante basse. Le San Francisco Symphony avait aussi, un peu plus tôt, publié une intégrale symphonique Schumann, là aussi ample, mais qui, dans le genre, cède le pas à Barenboïm-Warner et à Bernstein-Vienne.

Écoutez Roméo et Juliette, interprété par l'Orchestre symphonique de San Francisco

Hector Berlioz

★★★★
Classique

Roméo et Juliette, Orchestre symphonique de San Francisco, Michael Tilson Thomas, SFS Media 2 SACD SFS 074