Abbado Rediscovered, Orchestre Philharmonique de Vienne

Il y a tout lieu de se méfier de ces éditions qui redécouvrent des bandes oubliées d’artistes connus. On nous a déjà fait le coup avec quelques déceptions à la clé. Ce n’est pas le cas de cette bouleversante merveille qui nous permet d’accéder à un concert donné au Musikverein de Vienne à la Pentecôte 1971 par Claudio Abbado à l’âge de 37 ans. Enregistrée par la Radio autrichienne, la bande a été choisie par le Philharmonique de Vienne pour être publiée dans le cadre de son 175e anniversaire. Cela prend tout au plus 4 minutes et 20 secondes de la symphonie « Inachevée » pour comprendre pourquoi. Il y a de ces concerts où les astres s’alignent par magie, où les nuances et teintes subtiles deviennent encore plus subtiles parce que tout le monde s’accorde à aller plus loin. Cette « Inachevée » est noire, douloureuse, mais sans rien solliciter. Impossible dans un premier temps de poursuivre l’écoute par la 5e Symphonie puisqu’au bout de l’« Inachevée » on a l’impression d’avoir traversé la 9e de Mahler au complet !

Écoutez la Symphonie no 8 en si mineur

Abbado Rediscovered

★★★★ 1/2
Classique

Schubert : Symphonies nos 5 et 8 « Inachevée », Orchestre Philharmonique de Vienne, Claudio Abbado (concert 1971)