Other People's Stuff, John Mellencamp

Encore le Great American Songbook ? C’est ce que dit John Mellencamp dans son livret pour décrire les chansons rapatriées ici : on n’est pourtant pas chez Irving Berlin ou Johnny Mercer. Il faudrait plutôt parler du Great Americana Songbook : des morceaux qui sont la chaux, le sable, les éléments constitutifs, le mortier qui tient ensemble les pierres de la maison américaine. Notre vétéran troubadour a ainsi rassemblé et réenregistré les pièces qui l’ont fondé : le country de chez Jimmie Rodgers (Gambling Bar Room Blues), du country-soul de chez Mickey Newbury (Mobile Blue), du gospel texan de 1927 (In My Time of Dying), du reportage country-folk de la même époque (le fameux Wreck of the Old 97), du protest song des années 1960 (Eyes on the Prize), et même du soul de chez Stevie Wonder (I Don’t Know Why I Love You). Arrangements purs et durs, intention claire, revisite sincère : tout ça compose un album fait pour inspirer. L’heure, en effet, est au combat.
 

John Mellencamp — Eyes On The Prize

Other People's Stuff

★★★★
Americana

John Mellencamp, Republic/Universal