Wilhelm Stenhammar, Symphonie no 2. Sérénade en fa majeur.

Lorsqu’on parle de « musique nordique », on s’intéresse à la Finlande, avec Sibelius et ses continuateurs, à la Norvège, avec Grieg et ses satellites musicaux, voire au Danemark et à son Nielsen national. La Suède n’a pas de figure maîtresse, malgré le génie de Frans Berwald et le talent de Hugo Alfven et Wilhelm Stenhammar (1871-1927). Ce dernier, directeur musical de l’Orchestre de Göteborg de 1907 à 1922, a été bien servi par le disque, par Neeme Järvi chez Deutsche Grammophon. BIS, qui venait de publier la 2e Symphonie par Christian Lindberg, s’autorise un doublon qui domine la discographie : la réunion en un CD de cette 2e, captée en décembre 2013, et de la Sérénade, programmée en juin 2014 par Herbert Blomstedt, qui ne manque pas de souligner l’héritage germanique de Stenhammar, notamment sa fascination pour Bruckner. Partout, la subtilité, les atmosphères, la pureté des intentions musicale et la netteté de la réalisation laissent coi.

Écoutez la Symphonie no 2

Wilhelm Stenhammar

★★★★ 1/2
Classique

Symphonie no 2. Sérénade en fa majeur. Orchestre symphonique de Göteborg. Herbert Blomstedt. BIS SACD 2424