With the Sun, Sunny War

En cette fin de route pour 2018, il fallait vous parler d’un oublié de taille : le chantant et puissant With the Sun, paru en février. Sydney Lyndella Ward, ou Sunny War sur les scènes, est ce genre d’artiste autodidacte qu’on dirait emprunté à une autre époque, quand les prodiges étaient surtout découverts au hasard d’un bar de Greenwich ou errant sur les rives du Mississippi. La musicienne américaine, dont l’enfance fut plutôt nomade et les influences, très blues, est une spécialiste des nuances particulièrement expressives. Son jeu à la guitare, à deux doigts (ou Carter picking), est aussi impressionnant que le paradoxe entre son approche mélodique ronde, chaude et les thèmes durs qu’elle aborde — brutalité policière et identité noire, violence conjugale, alcoolisme. Son blues-folk prend un autre corps quand arrivent le piano, les cordes et les percussions, toujours satellites ; car l’essentiel, ici, c’est la voix de la guitare et celle de Sunny War, projetées en petites vagues presque menaçantes tant le sens et l’identité qu’elles portent viennent de loin.

 

With the Sun

★★★★
Blues-folk

Sunny War, Hen House Studio