12 Little Spells, Esperanza Spalding

Il y a une ombre qui plane au-dessus du nouveau disque d’Esperanza Spalding : celle, bienveillante, de Joni Mitchell. Non pas que 12 Little Spells copie la grande musicienne canadienne, mais il y a assurément communion d’esprit entre cet album et l’oeuvre de Mitchell. La contrebassiste et chanteuse américaine accentue ici son virage pop, cela dit dans le sens heureux du terme : esthétique recherchée, jonglage harmonique et mélodique incessant, mixité d’influences artistiques. Spalding ne fait rien sans une bonne dose d’audace et de volonté exploratoire. Mais encore ? À la limite de l’ésotérisme, l’album semble parfois s’égarer dans son propre concept (chaque pièce est associée à une partie du corps), cela, au détriment d’un fil narratif musical clair. N’empêche : qu’on y adhère ou pas, la proposition a le mérite de pousser la musique plus loin. Comme Mitchell. En spectacle lundi au théâtre Maisonneuve.

Écoutez 12 Little Spells

12 Little Spells

★★★ 1/2
Jazz

Esperanza Spalding, Concord