Symbolism, Caracol

Indie électro-pop : c’est la catégorie désormais accolée au nom de Caracol. J’en étais resté à Shiver, album folk acoustique paru en 2012. Son EP de début 2018, Les yeux transparents, qui m’a échappé, annonçait bel et bien la nouvelle couleur. Mélodiquement, c’est encore la même Carole Facal, la même douceur du timbre dans Beautiful You, la même signature délicate dans Hypersensitive et la même propension à répéter des lignes jusqu’à la transe dans Symbolism (avec Abakos), mais les tribulations de l’auteure-compositrice-interprète chez les fabricants de rythmes, notamment à Los Angeles, ont transformé radicalement le paysage sonore. On n’est pas loin d’une Jain par moments, entre autres championnes du genre. Le potentiel de succès planétaire augmente, et cela glisse agréablement sur le corps, mais on a quand même l’impression d’avoir un peu perdu la singularité de Caracol dans la machine à séquences. La scène envoûtera peut-être plus : lancement-spectacle le 29 novembre au Ministère.
 

Caracol - Flooded Field

Symbolism

★★★
Indie électro-pop

Caracol, Indica