Coup de coeur francophone 2018 : entre lancement-spectacles et nouveautés attendues

Philippe B (notre photo) sera de passage au Coup de coeur francophone dans le cadre d'un concert exclusif.
Photo: Annik MH de Carufel Archives Le Devoir Philippe B (notre photo) sera de passage au Coup de coeur francophone dans le cadre d'un concert exclusif.

Oui, bien sûr, il y aura du 1er au 11 novembre dans les salles petites et moyennes de Montréal des événements, des spectacles thématiques, des audaces scéniques, des premières montréalaises, et des invités de France, de Belgique, de Suisse, programmation riche et variée, à laquelle s’ajoute comme un grand volet pancanadien. La proposition du Coup de coeur francophone ne change pas de nature parce qu’il y a eu ces dernières années un changement de garde. N’empêche que si le programme double — un artiste connu, un moins connu — constitue encore et toujours la formule de base, aussi valable qu’éprouvée, c’est le lancement-spectacle qui constitue désormais la mission première du festival de chanson.

Jugez-en par la programmation dévoilée mardi : Qualité Motel, Vincent Appleby, le Benoît Paradis Trio, Reney May, Vilain Pingouin, Anatole, Brigitte Saint-Aubin, Fuudge, Matiu, David Marin, Caravane, Ex-Libris et Dear Denizen présenteront tous sur scène un nouvel album dans le cadre de cette 32e édition. Retour de vétérans, découvertes, suite de parcours quelque peu en marge, on comprend que dans une saison où les sorties majeures se bousculent au portillon, il vaut mieux se regrouper et bénéficier d’une lumière médiatique diffuse, mais certaine plutôt que de poursuivre à ses risques un projecteur de poursuite déjà réquisitionné.

Bon coup pour le Coup de coeur aussi : on s’attend désormais à y trouver, en dix jours, la plupart de celles et ceux dont les ouvrages auraient pu finir dans la pile des oubliés. Se repositionner n’est pas facile pour un groupe vétéran, si valeureux soit-il. Le coup de pouce du Coup de coeur est en cela plus qu’appréciable : c’est une solution de choix dans une industrie du disque cherchant son salut à l’ère des Spotify et du marché de moins en moins niché des vinyles.

Coup de coeur pour Francoeur

Quoi d’autre ? On fêtera les 70 ans de l’impénitent Lucien Francoeur, avec un tas d’invités. On est absolument fasciné par le seul nom de la formation anglo de Philippe B : à quoi ressemblera Philippe B and The Alphabet ? Un opéra rock des Hôtesses d’Hilaire, ce n’est pas banal non plus. Et la célébration des 30 ans d’Amère America, le premier album de Luc de Larochellière, nous ramènera directement aux premières années du Coup de coeur.

On ne sait pas trop quoi attendre du théâtre musical proposé par Brigitte Saint-Aubin, par plus que du « BD-concert » du groupe français Splendor In The Grass : c’est tout le plaisir. Faudra y aller pour savoir. De la même façon qu’il faudra aller au Club Soda pour le grand Show Pro Bonneau de Moran et ses amis, où l’on retrouvera pas mal des participants des soirées mensuelles au Verre Bouteille : il y aura beaucoup, beaucoup de monde.

Une Stéphanie Boulay en solo, un Zachary Richard en spectacle intime, une grosse soirée rock avec Caravane, Gazoline et Cherry Chérie, le « Feu de forêt » d’Antoine Corriveau, les tentants spectacles des Sam Harvey, Maude Audet, Mordicus, Mélanie Venditti, Mon doux saigneur et autres Clay and Friends, la liste est encore bien longue et très incomplète. Pas le choix : la visite du site coupdecoeur.ca est requise. Et pourquoi pas la bande-annonce de la programmation ? Ça se trouve  !