Mantra, B.A.R.F.

« Autour de moi c’est la démence », vocifère l’irremplaçable Marc Vaillancourt. Le leader de B.A.R.F. résume ainsi, avec l’absence de faux-fuyant pour laquelle il nous est si cher, trois décennies de colère contre une époque assimilant la compassion à une forme de faiblesse (une notion que sa voix seule, à la fois puissante et sensible, parvient à pulvériser). Quatre ans après leur résurrection discographique sur Brûle consomme torture, les vétérans du métal québécois rappellent avec ce sixième album (tout en français) ce que l’on a toujours su à leur sujet : leur dégoût de l’humanité correspond moins à une misanthropie incurable qu’à ce que leur inspire la violence avec laquelle le capitalisme aveugle (et ses nombreux sbires) broit les plus vulnérables. Le brûlot Disparues et le manifeste Tomahawk, alarmés par le silence dans lequel sont enfermés les peuples autochtones, rejoignent logiquement un catalogue inventoriant l’injustice sous toutes ses formes, une denrée trop abondante pour que le groupe puisse se taire.

Écoutez Disparues de B.A.R.F.

Mantra

★★★ 1/2
Métal

B.A.R.F., Boîte à Musique Co