Béla Bartók, Concertos pour violon nos 1 et 2, Christian Tetzlaff et Frank Peter Zimmermann

Christian Tetzlaff et Frank Peter Zimmermann : les deux rocs du violon sont Allemands. À l’acmé de son art et de sa carrière, Tetzlaff enchaîne les réussites. Chose singulière, Tetzlaff comptait déjà parmi les plus pertinents interprètes du 2e Concerto de Bartók au disque, à travers son enregistrement Virgin réalisé avec Michael Gielen. Mais il en va de son Bartók comme de ses sonates et partitas de Bach (récent enregistrement Ondine par rapport aux précédents, parus chez Virgin et Haenssler). La nouvelle version est « une coche au-dessus » de l’ancienne : application et talent y deviennent suprême maîtrise et inspiration. Tetzlaff domine tellement le sujet qu’il ajoute à une justesse absolue une maîtrise structurelle et une liberté poétique telles qu’il faille remonter à Gitlis-Horenstein pour côtoyer pareil état de grâce. Le couplage optimal avec le 1er Concerto, oeuvre fort délicate, achève de faire de cette parution un CD de référence. Cet enregistrement surpasse nettement la version Capuçon-Roth parue chez Erato au même moment.

Écoutez un extrait de Concertos pour violon nos 1 et 2

Béla Bartók

★★★★ 1/2
Classique

Tetzlaff, Orchestre symphonique de la Radio finlandaise, Lintu. Ondine ODE 1317-2