Me AF EP, Miss Eaves

Même lorsque cette forme d’art est performée par des femmes, le hip-hop véhicule souvent un message disant que l’artiste au micro fait plus d’argent, a plus d’adorateurs ou a un corps plus désirable que les autres losers dans l’arène. Entre alors en scène la géniale rappeuse de Brooklyn Shanthony Exum, alias Miss Eaves, dont les vers entre sarcasme et candeur visent l’alliance sororale. Son flow nonchalant se déroule sur fond de basses chargées et d’électro coloré, avec un peu de sampling honorant les nobles traditions du hip-hop brooklynois. À mi-parcours de ce sympathiquement féroce mini-album, on se surprend à danser sans scrupules sur des refrains qui parlent libre pilosité pubienne (Bish for the Push) et vendredis soirs en solo (Paper Mache). Disponible depuis début août, Me AF passe beaucoup trop vite et on clique vite vite pour faire enchaîner Feminasty, l’album que l’artiste « body-positive » et libérée des jugements avait fait paraître en 2017.
 

Me AF EP

★★★★
Rap

Miss Eaves, Indépendant