Negro Swan, Blood Orange

Le talent de l’auteur-compositeur-interprète britannique Dev Hynes est plus grand que la somme de ses influences musicales, par ailleurs facilement reconnaissables. Le hip-hop, le funk et le R&B des années 1980 et 1990 exsudent de ce quatrième album sous le nom Blood Orange, lequel succède à l’impeccable Freedom Town, un des meilleurs de l’année 2016. Enregistré aux quatre coins de la planète, Negro Swan expose la fragilité du brillant musicien sous toutes ses coutures délibérément mal cousues : là où Freedom Town impressionnait par la précision de sa réalisation, ce nouvel album paraît plus spontané et à fleur de peau, dans ses thèmes comme dans ses orchestrations chancelantes. Ses mélodies aigres-douces servent des textes intimes et meurtris où il est question d’identité de genre et de race et des combats au quotidien qui s’ensuivent ; la sensibilité de Hynes nous transperce, même si ses chansons collent moins aux tympans. Narré par l’artiste et activiste transgenre Janet Mock, Negro Swan compte aussi sur la collaboration de Puff Daddy (!), A$AP Rocky (sur l’épatante Chewing Gum) et Steve Lacy de The Internet, entre autres.

Écoutez Charcoal Baby

Negro Swan

★★★ 1/2
R&B

Blood Orange, Domino