Forever, Popcaan

La scène dancehall est mystérieuse. Caracolant au sommet des palmarès du genre, Inviolable, du chanteur-DJ Popcaan, une production du jeune Markus Myrie, fils de Buju Banton. La ritournelle s’aligne pour devenir le succès de l’été en Jamaïque, mais ne la cherchez pas sur son second album Forever, réalisé par le New-Yorkais Dre Skull et paru sur son étiquette. Comme si deux scènes vivaient en parallèle : celle des aficionados du dancehall (la seule qui importe !), et l’autre, plus consensuelle, cherchant à séduire l’auditoire pop international — étoile montante du genre, Popcaan a, ces dernières années, collaboré avec Jamie XX, Drake et Gorillaz, entre autres pointures. Dommage que Forever ne suffise pas à river le clou : les vraies bonnes chansons (Silence, Superstar, la minimaliste Lef My Gun, la surprise acoustique Through the Storm) semblent noyées dans de pâles, et parfois grossières, bluettes romantiques que même le flair du compositeur Dre Skull et sa palette de couleurs sonores inspirées du new wave ne parviennent pas tout à fait à réchapper.

Écoutez Silence

Forever

★★★
Dancehall

Popcaan, Mixpak